Vin
Côtes du Rhône 2017 - Domaine Chaume-Arnaud

Côtes du Rhône 2017 - Domaine Chaume-Arnaud

  • Type. Cotes du rhone
  • Producteur. Domaine Chaume Arnaud
  • Millésime. 2017
  • Couleur. Rouge
  • Pays. France
  • Région. Rhone
  • Degrés. 14.00 °
  • Cépages. Syrah, grenache et cinsault.

L'élevage en cuve ciment de ce beau Côtes-du-Rhône permet de préserver la fraîcheur et l'expression du fruit. Dotée d'une matière assez riche, ce vin accompagnera parfaitement viandes rouges et barbecue de soirées d'été.

9,90
Bouteille de 75 cL
Prix par litre : 13.20 €
  • Instant de consommation.

    Repas
  • Niveau de garde.

    0 à 3 ans
  • Température de service.

    16 - 18°C
  • Notes de dégustation.

    Robe. Rubis.
    Nez. Sur les fruits rouges et noirs, avec des notes de réglisse et d'épices.
    Bouche. Gourmande avec des tannins soyeux.
  • Région.

    RHONE

L'avis de mon caviste.

Un vin à la fois gourmand et riche, haut de gamme pour l’appellation.

Le domaine

Ce vaste domaine de 38 ha se situe à cheval sur les vignobles de Saint-Maurice et de Vinsobres. Ici, dès 1997, date des dernières cultures maraîchères, le domaine a abandonné la polyculture pour se consacrer uniquement au vin. Valérie Chaume-Arnaud s’occupe de la cave, tandis que son compagnon Philippe supervise la vigne, que domine le grenache et qui donne la part belle au cinsault. Les vins produits sont intenses et pleins de vie, sans effet de style, et expriment à merveille les terroirs de Saint-Maurice et de Vinsobres. Au chai, le fût de chêne est banni, tous les élevages se faisant en cuves, pour préserver la fraîcheur et le fruité des raisins.

Le vigneron

Valérie Chaume-Arnaud a toujours voulu être viticultrice. Sa mère l'en déconseillait et voulait pour elle un métier plus moderne mais elle n'en a fait qu'à sa tête. Elle s'installe en 1987 au domaine de ses parents qui pratiquent alors la polyculture. Elle prend en charge 5 hectares et son mari, encore salarié à l'époque, la soutient activement. En 1999, les parents de Valérie prennent leur retraite, propulsant ainsi leur fille à la tête d'un domaine de 38 hectares à Vinsobres. Une rencontre avec des vignerons alsaciens lui ouvre les portes de la biodynamie et de la vision du métier de vigneron qui l'accompagne. Dans les années qui suivent, le domaine se voit certifié en agriculture biologique et en biodynamie. « Ici, on met l’accent sur le respect du sol. Préserver l’avenir de la terre, maintenir un équilibre harmonieux »: telle est la conception du travail de Valérie et Philippe.